Bilan des dépenses de novembre 2016

J’ai décidé de séparer les mises à jours de la valeur nette du bilan des dépenses mensuels.

La mise à jour de la valeur nette se veut comme une photographie d’un instant donné, avec quelques justifications si nécessaire. Le bilan des dépenses permet plutôt de voir où va l’argent, pourquoi et que fait-on avec.

En novembre 2016, le taux d’épargne fut de 64, ce qui est mon meilleur taux jusqu’à présent. Voici les détails:

  • Revenu net: 10 248$
  • Dépense: 4899$
  • Épargne au 401(k): 3323$ (Note. Mon employeur ajoute jusqu’à 50%, sur 3 ans, mais je le compte pas du tout. Disons que c’est de l’argent potentiel gratuit).
  • Revenu Total: 13571$
  • Dépense: 4899$
  • Épargne: 8672$
  • Taux d’épargne: 64%

Comment est-ce possible ?

  • J’ai automatisé mon plus gros paiement hypothécaire, il se fait maintenant au début du mois. C’est donc dire qu’il y en a eu deux au mois d’octobre et aucun au mois de novembre.

C’est encourageant ! En plus, il s’agit d’un mois que nous avons dépensé pas mal pour certains cadeaux de Noël et aussi pour des vacances.

Quels sont les principals dépenses ?

  • Nouvelle télé: 1193$ (22%). Il s’agit d’un investissement au niveau de la consommation électrique dont nous verrons les économies au cours des prochains moins.
  • Amazon.com: 675$ (14%) – Ouf. Il y a un peu de tout la dedans. Épiceries, objets quotidiens (genre papier de toilettes, lait en poudre pour bébé, couches), jouets, etc.
  • Épiceries: 630$ (13%) – Faut bien se nourrir!
  • Intérêt hypothécaire: 578$ (12%).
  • Voyages: 340$ (7%) – 100% dû aux vacances.
  • Restaurant: 334$ (7%) – Principalement dû aux vacances.

Ces catégories représentent 75% de mes dépenses. Si on ignore la nouvelle télé qui est un investissement, les restaurants et voyages (qui sont compressibles), on obtiendrait alors un taux d’épargne de 78%. Incroyable !

Je sais qu’une nouvelle télé peut sembler absurde dans un blogue d’indépendance financière. La meilleure option aurait été de s’en débarrasser; nous n’avons déjà pas le cable. Mais sans les jeux vidéos pour les enfants, et Netflix pour les parents, nous deviendront fous. Il faut quand même se divertir de temps à autre.

Finalement, voici un graphique qui compare notre consommation électrique avec ceux des maisons similaires. On peut voir le résultat des efforts d’efficacité énergétique:

Au mois de novembre, nous avons chuté en deçà des autres maisons similaires à la nôtre.

On peut apprécier la chute des dépenses en la comparant avec les mois précédents:

Voilà, on se revoit au prochain mois !

Valeur nette décembre 2016 – 166 099$ (+0.71%)

Enfin, le premier mois dans le positif. Je commençais à être découragé.

Il s’agit d’un mois spécial:

  • J’ai changé de compagnie d’assurance auto, ce qui devrait me faire économiser environ 500$ par année.
  • Je me suis acheté une nouvelle télé (?!?) qui remplace la télé au plasma. Le coût d’électricité est énorme ici (0.40$/kWh). Une télé plasma consomme environ 300Wh. 8 heures de télé = 1$. Ca s’accumule vite !
  • La valeur de la maison continue de s’écrouler (-12000$), mais je ne m’en fais pas. On fait des rénovations, on l’améliore et nous sommes dans un mois mort au niveau des ventes. Je vois ça comme un défi, il faut garder la valeur nette stable malgré cette pression à la baisse !

Actifs: 918 817$ (-0.14%)

  • Cash: 28 216$ (-17.05%)
  • Propriété: 822 902$ (-1.52%) – C’est ici que ça fait le plus mal.
  • Investissement – 401(k) : 22 240$ (+22.59%)
  • Investissement – Courtage: 34 912$ (+60%)

Note: Pour la maison, j’utilise les sites www.zillow.com et redfin.com et j’en fait la moyenne. Cela donne pas quelque chose de très précis, mais c’est assez pour mes besoins.

Passifs: 752 719$ (-0.33%)

  • Prêt auto: 8500.50$ (-1.79%)
  • Hypothèques: 744 118$ (-0.31%)

Total valeur nette: 166 099$ (+0.71%) USD
Converti en CAD: 220 397$ (-0.27%) CAD

Je vais arrêter de suivre la valeur de mes investissements en CAD. Cela ne sert pas à grand chose sauf de suivre les mouvements du dollar canadien. De plus, lors de la retraite, je ne vais pas retirer tout l’argent d’un seul coup et le convertir au taux de change de cette journée. Aussi, je planifie avoir du liquide en canadien (si je prends ma retraite au Canada), ce qui permettra d’amortir le taux de change s’il n’est pas favorable.

Je possède encore beaucoup d’argent liquide qui n’est pas investi. Je vais continuer à liquider cet argent pour la transférer vers des investissements. Je possède une marge de crédit hypothécaire qui peut me servir en cas d’urgence.

La valeur de la maison ne m’inquiête pas, je ne compte pas la vendre à court-terme. De plus, le prix des maisons et en dents de scies de façon historique quoi qu’il a probablement atteint un plateau.

Malgré la valeur nette plutôt stable, mes investissements ont augmenté de façons substantiels et aussi les dettes sont attaqués lentement, mais sûrement. J’ai hâte que mes investissements nettes dans le marché dépassent ceux du secteur immobilier. Cela devrait arriver dans la première moitié de 2017.

L’arnaque des fonds mutuels

Depuis que j’ai eu mon premier emploi, j’ai toujours eu de la difficulté à investir mon argent. Lors de mon premier stage en informatique (8 mois), j’ai accumulé 20000$ que j’ai ensuite dépensé sur 2 années. De l’an 2001 à 2004, j’ai vécu aisément avec 10000$/année sans problème. En fait, j’avais bien un compte ING Direct (Tangerine maintenant!), mais j’avais peur d’investir. J’ai donc toujours eu entre 10000$ et 20000$ qui dormait dans un compte d’épargne rapportant de très faibles intérêts.

Mais c’est pas ça le pire. Le pire, c’est que j’avais un RÉER collectif avec mon employeur. En fait, ça c’est très cool, mon employeur versait 20% en bonus pour toute cotisation. Mais j’ai fait trois grosses gaffes:

  1. J’attendais souvent la fameuse “saison des REERs” pour cotiser, ce qui veut dire que la plupart des mes économies dormaient dans mes comptes chèques/épargnes avant d’être investis.
  2. Je ne cotisais pas à mon maximum, encore à ce jour, j’ai plus de 40000$ de déduction non utilisé, et donc par conséquent, j’ai perdu l’argent gratuit qui venait du bonus de 20% de mon employeur.
  3. J’ai investi dans des fonds mutuels à frais très élevés.

Pour le 1), c’est maintenant réglé. J’ai mis en place un système d’épargne automatique à chaque paie. En suivant mes dépenses et mes économies mensuellement, il est facile d’épargner au fur et à mesure. Yay !

Pour le 2), je ne le fait plus. Il ne faut pas cracher sur de l’argent gratuit. En fait, si c’était à refaire, j’emprunterai même de l’argent pour cotiser ce qui me manque pour obtenir le maximum de mon 20%/année.

Mais pour le 3), oh là là. Quel désastre !

J’avais pourtant pris des jolis fonds qui étaient offerts dans mon REER collectif avec Desjardins Sécurité Financière (DSF). Je le nomme ici pour simplifier la discussion, mais c’est rien contre Desjardins en particulier, je crois que tous les fonds mutuels sont aussi horribles. Ils varient de “désastreux”, à “arnaque” en passant par “extorsion”.

Qui a-t-il de si horrible ?

Présentement j’ai investi dans deux fonds indiciels de Vanguard: VTSAX à 0.05% de frais et VBTLX à 0.06%. Donc, pour 1000$ dans le VTSAX, je paie 50 sous de frais à chaque année.

Avec Desjardins, je payais entre 1.5 et 2.5% de frais. Vous allez dire, bof, 1,2%, c’est pas mal la même chose. Pentoute !!! 2.5% vs 0.05%, on parle d’un montant 50 fois plus gros. Pour 1000$, c’est 25$ de frais par année.

Bof, juste 25$.

Non.

Vous oubliez l’intérêt composé.

J’ai investi dans ces fonds pendant plus de 10 ans. À 2.5% de frais, c’est un total de 28% qu’on m’a enlevé sur mes investissements. Avec un fond indiciel à 0.05% de frais, c’est plutôt un total de 0.5% qu’on m’aurait enlevé sur les investissements, 56 fois moindre !!

Donc. Quand j’ai quitté le Québec, j’avais environ 100000$ d’accumuler dans mes REERs Desjardins. Puisque 28% m’a été enlevé, c’est donc dire que j’aurais plutôt eu 138000 sans les frais. J’ai donc un manque à gagner de 38%.

38% qui me manque. C’est quoi ça ? Un rendement à la bourse de 7.5% par année pendant 5 ans ? Voilà. Je dois attendre 5 ans de plus avant de prendre ma retraite parce que j’ai laissé des idiots me syphoner des frais pour essayer de battre le marché. Ils n’ont pas battu le marché, ils se sont bien sûr écrouler comme tous les autres dans les années 2008.

Maintenant, imaginez tous ces pauvres gens qui investissent pendant 10, 20, 30, voir 40 ans dans des fonds mutuels à 2.5%. On parle alors d’un véritable massacre. Pas étonnant alors que les compagnies de fonds mutuels aillent de gigantesques bureaux, de nombreux salariés et qu’en plus, elles dégagent des profits. Oh my god. Pensez-y. Vos frais fonds vivre une énorme industrie.

Vous investissez dans un fond mutuel à 2.5% depuis l’âge de 25 ans, pendant 40 ans. 64% de votre argent va s’évaporer ! Vous vouliez atteindre 1 million ? Vous devez donc virtuellement atteindre 1 562 500$. 562 500$ sera détruit en frais. Wow ! Une moyenne de 1171$ par mois en frais. 3 paiements de voitures neuves, pendant 40 ans.

Vous investissez dans un fond indiciel à 0.05% depuis l’âge de 25 ans, pendant 40 ans. Seulement 2% de votre argent disparaîtra en frais. Vous vouliez atteindre 1 million ? Vous devez donc virtuellement atteindre 1 020 200$. 20 200$ sera évaporer en frais. Une moyenne de 42$ par mois en frais. Un montant plus élevé que vos frais d’accès d’Internet, mais n’oubliez pas ce sont des $ sur 40 ans où l’argent vaut moindre dans le futur. En comparaison avec le fond mutuel ci-haut, vous économisez ~542 000; assez pour s’acheter un bateau ou construire votre propre mini-centre aquatique sur votre terrain.

J’ai vu des fonds qui chargeaient jusqu’à 3.5%, surtout les compagnies d’assurance. Cela devrait être criminel. On devrait indiquer le total de frais sur 10, 20 et 40 ans dans le prospectus. Comme on fait avec les cartes de crédits:

“Vous nous devez 2000$, si vous ne payez que le minimum dû, vous aurez payer un gazillion de $ sur quatre décennies. Merci de nous enrichir”.

On aurait alors:

“Ce fond vous charge 2.5% par année. Lors de votre âge de retraite prévu, vous aurez enrichi les dirigeants de notre fond de 64% de votre argent. En échange de cette contribution, vous recevrez de jolis prospectus par la poste avec des beaux graphiques pour sentir que votre argent est bien investi. Et si jamais les choses tournaient mal, et bien, ce sont les risques du marché. Peut-être devriez-vous plutôt garder votre argent en dessous de votre matelas ?”.

Vous avez encore de l’argent dans des fonds mutuels à taux élevés ? Par pitié, enlevez ça immédiatement de là, communiquez avec votre agent et demandez-lui quels sont les options qui peuvent diminuer vos frais. S’il ne trouve rien. Virez le dehors et changer de compagnie de fonds mutuel !

En théorie, les fonds mutuels vous donnent une diversification rapide du marché sans devoir acheter les actions individuelles. En pratique, vous payez une commission extrêmement élevé pour obtenir ce privilège. Si vous payez plus de 2%, pensez-y, l’administrateur de votre fond mutuel doit battre constamment le marché par plus de 2% pour que ça en vaille la peine.

Tl;dr:

  • Allez voir les frais chargés par vos fonds mutuels.
  • Vérifiez dans le tableau ci-bas.
  • Changez tout ce qui est en haut de 0.20%
Frais Type Compagnies Qualificatif
< 0.20% Fonds indiciels Vanguard, XShares La joie dans les prés.
0.10-1.00% Fonds indiciels compliqués Vomi
1.00-2.50% Fonds Mutuels Grandes banques Ablation du pancréas
2.50% et plus Fonds Mutuels Compagnies d’assurances Supplice de la goutte d’eau mais avec de l’acide tiré à partir d’un fusil à impulsion.