La dépense folle de l’automobile

car falling off cliff sign

Quel est votre plus grosse dépense ? Je vais vous le dire. Non, ce n’est pas l’impôt. C’est quelque chose de beaucoup plus pernicieux. C’est la voiture bordel ! Quand j’habitais au Québec, je pouvais voir toutes ces autos que les gens achètent. C’est du gros n’importe quoi :

  • 2, 3, voir 4 voitures pour un couple.
  • Des VRs.
  • Des SUVs pour la ville.
  • Des voitures neuves.

Parlant de voiture neuve, une voiture neuve, t’as seulement le droit de t’acheter ça quand tu es millionnaire. Cela n’a aucun sens. J’ai moi-même fait la gaffe, j’ai acheté une voiture neuve lors de mon premier emploi stable à temps plein. Un beau 25000$ parti en fumée. La voiture était belle, en effet. Au moins, je conduis toujours cette même voiture (elle aurait bientôt 10 ans!) et je ne vois pas pourquoi je voudrais la changer, elle n’a aucune rouille et fonctionne encore très bien. Elle est aussi confortable qu’avant. Et, pourquoi la changer ? Je connais toute son historique et elle vaut maintenant ~2000$.

Après 2 ans, ta voiture neuve est aussi bonne que les autres voitures, mais elle a déjà perdu presque 40% de sa valeur. Les gens financent leur voiture sur 5, voir 7 ans et les change aux 3 ans. Pelletant ainsi un prêt sur un autre prêt. Une voiture, c’est un gouffre financier incroyable. Voici tout ce que vous payez :

  • Financement
    • Ben non, j’ai du 0%.
    • FAUX ! Le financement est inclut dans le prix. Si t’achète comptant, t’as un rabais. Souvent tu paies jusqu’à 7% d’intérêt caché.
  • La dépréciation :
    • Une taxe de 30% pour avoir le privilège de sortir avec une voiture neuve du concessionnaire et recevoir des félicitations de tes proches.
  • Les assurances :
    • Tu dois prendre la pleine protection parce que ta voiture est financée. Ce qui te coûte entre 50$ et 300$ par mois dépendamment de ton âge et de ton expérience.
  • La maintenance :
    • Ben oui, parce que c’est plein de pièces sales, des changements d’huile et autre niaiseries à ajuster.
  • L’essence :
    • Ça ne se conduit pas gratuitement.
  • L’immatriculation
    • Ça revient à chaque année !
  • Le permis
    • Tu n’as pas le droit de conduire sans ça!

Selon le CAA, l’automobile est notre deuxième poste de dépense. La voiture représente environ 9500$ de dépense par année, c’est plus que l’épicerie, qui est de 5400$. Le revenu familial médian au Québec est de : 70 480$. Les charges d’impôts sont de 3664.82$. La famille moyenne avec deux autos est donc :

Revenu familial après impôt : 63 150$.
19000$ sert pour la voiture, soit 30%

30% de son salaire net pour le transport. Voilà l’énorme coût social. Le calcul de richesse. Peut-on faire mieux ?

Je ne dis pas qu’il ne faut se débarrasser complètement des voitures. Je crois que c’est difficile dans notre monde actuel (quoi que, si tu habites en ville, pas besoin de voiture). Mais plutôt qu’il faut penser à optimiser :

  • Acheter usagé.
  • Privilégier le co-voiturage.
  • Faire du vélo.

De toute ma vie, j’ai toujours pris le transport en commun lorsque possible. Les économies sont géniales et il y a des déductions d’impôts. Vous n’avez pas à stresser pendant la conduite, pas besoin de dégivrer l’auto, vérifier la pression des pneus, la laver. Tout est built-in.

Vous ne pouvez pas prendre le transport en commun ? Il faut peut-être penser à déménager à un endroit qui est plus accessible.

Votre ville n’a pas un bon système de transport ? Faites des pressions.

Les désavantages sont évidents par contre :

  • Si vous avez un horaire atypique, il est difficile de concilier. Mais, pensez à changer d’horaire ?
  • Ils sont parfois bondés.
  • Difficile de prévoir les temps s’ils ne sont pas automatisés (GPS, horaire dynamique, etc.)

Dans mon cas, je prends le train pour me rendre au travail. Le hic, c’est que la station se trouve à 3km de la maison, je prenais donc l’auto pour me rendre à la station. Une petite conduite de 7 minutes chaque matin et soir.

Sauf que …

  • Le stationnement était parfois plein !
    • Ce qui m’obligeait à me stationner dans une rue assez loin et ensuite marcher 10 minutes supplémentaire.
  • Je devais me lever très tôt !
    • Sinon pas de place.
  • Et puis, le stationnement me revenait à 3$/jour, ce qui donne quand même 720$/année.
  • En plus des couts d’essence, que j’ai calculé à environ 20$/mois.
    • Une voiture n’est seulement efficace que sur la grande route.
  • Pour un total d’environ 1000$/année.

La solution est simple, y aller en vélo ! Il y a de belles pistes cyclables pour s’y rendre. Ça tombe bien, je ne suis plus en forme et j’ai du poids à perdre. J’ai donc passé une petite annonce dans la communauté locale, une gentille dame m’a donné son vélo. Oui, donné. J’ai ensuite commandé un casque et des lumières pour la sécurité et visibilité (30$). J’ai fait réparer le vélo au magasin du coin (30$). Total, 60$, soit un plein d’essence pour un VUS.

Cela fait maintenant 2 mois que je me rends au train en vélo. C’est très plaisant. Cela met en forme également – un autre sujet.

Je sauve stresse, assurance, accident potentiel, vol potentiel, problèmes mécaniques, horaire fixe et je gagne gratuitement 2 heures d’exercice gratuit par semaine, même pas besoin d’aller au gym! – J’ai un gym portatif sans coût d’abonnement.

En prenant le calculateur d’économies, nous arrivons à ce montant sur 10 ans :

1000$/année = 83$/mois à 280*83$ = 23 240$.

Nous allons améliorer cette formule. Puisque cela nous donne 23 240$ sur 10 ans, et que je veux prendre ma retraite dans 10 ans, combien d’argent cela me donnera-t-il en suivant la règle du 4% ?

Il s’agit de : 23240 * 4% = 929$/année. Autrement dit, le fait d’avoir abandonné mon auto pour rendre à la station de train rajoute un revenu de 929$ pour mes vieux jours, et ce montant peut suivre l’inflation. En dollar constant de l’année de la retraite, et ce pour les 40 prochaines années, on parle de 37 160$ qui pourra être obtenu par ce changement.

Bonus : J’ai perdu 30 livres et je me suis jamais senti autant en forme !

Pour la famille québécoise moyenne, l’abandon de l’automobile donne à chaque famille 17 670$ de revenu pour la retraite. Elle réduit aussi les dépenses de 19 000$ par année, dépense qui ne sera plus nécessaire à la retraite. Autrement dit, la famille moyenne québécoise serait plus riche de 36 670$/année à la retraite si notre société trouvait un moyen alternatif à l’automobile. Oui. Presque 37 000$ par année. Wow. Le revenu médian à la retraite n’est même pas de 35000$.

Le Québec a importé près de 130 millions de barils de pétrole en 2012. Avec 100$ par baril, cela donne 13 milliards, soit 1625$ que chaque Québécois envoit directement à l’étranger et qui ne participe aucune à notre économie. Pour une famille comme la mienne, ma part a donc été de 8125$.

P.S : Nous n’avons même pas abordé les coûts en impôts du ministère des transports, provincial et transferts fédéraux, et des différentes infrastructures et coûts sociaux (accidents, policiers, sécurités, morts, traffic, pollution, déneigement par les villes, etc.). Nos dépenses automobiles sont un vrai gouffre qui empoisonne nos finances et notre environnement.

Répondre

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.